Eve Risser Desert Orchestras

Eve Risser Desert Orchestras

Red Desert Orchestra et Les sœurs Hié & Oumarou Bambara en concert le 22 février au festival Sons d’Hiver (Créteil) pour sa création « Eurytmia »

À la blancheur du désert affichée à Sons d’hiver 2016, succède le rouge de celui-ci. Si le premier avait des allures de décembre, les rochers rythmant les plaines neigeuses, Eve Risser trace le second avec les sables du Sahara, les traditions orales et un souci intime du monde réel. Elle remanie ainsi son White Desert Orchestra, comme une tisseuse patiente tricoterait “un chandail à base de sable rouge percussif et de jazz contemporain européen“. La pianiste, tête de pont de la nouvelle scène improvisée européenne, entrelace au sein du Red Desert Orchestra, les pouvoirs de l’émotion, la puissance des images et des improvisations patientes où chaque musicien, multi instrumentiste, se déplace en scène pour rebattre les cartes du son du groupe.

© Camille Sauvage

Il n'y a pas encore de commentaire, soyez le premier

Laissez un commentaire



Les articles

Suivez la fédé

© 2015 Grands Formats - tous droits réservés -