Le blog de la fédé - Page 25 sur 26

Nous souhaitons mettre ce mois-ci un coup de projecteur sur deux actualités de la fédération.

Notre “Focus Grands Formats” se déroule cette année le 10 et le 11 novembre prochain à Nevers.
Organisé en partenariat avec le D’Jazz Nevers Festival qui met en place sa 30ème édition, ce moment fort de la fédération s’articule autour d’une table-ronde animée par Arnaud Merlin le jeudi 10 novembre, à 14h30, à la Maison de la Culture de Nevers ainsi que des concerts de deux grandes formations membres de la fédération : Nautilis, dirigé par Christophe Rocher le jeudi soir à 20h30, à la Maison de la Culture puis Acoustic Lousadzak – Claude Tchamitchian Tentet le vendredi soir à 18h30 à l’espace Stéphane Hessel. Deux journées de musique et d’échanges autour de la pratique du jazz et des musiques improvisées en grand ensemble pour lesquelles nous vous attendons nombreux pour débattre, refaire le monde et surtout vibrer au son des grandes formations !

Vous pouvez consulter le programme de ces deux journées ici et nous contacter dès maintenant pour réserver vos places pour la table-ronde du jeudi 10 novembre (entrée libre).

Par ailleurs, les candidatures pour rejoindre Grands Formats en 2017 sont encore ouvertes !
Forte d’un réseau de 43 membres, la fédération accueille chaque année de nouveaux ensembles. Vous êtes un orchestre professionnel ? Vous avez un projet artistique fort, une activité et un rayonnement significatifs ? Vous avez envie de vous engager pour participer à une action collective et défendre le jazz en grand ?

Retrouvez tous les critères et documents à nous envoyer ici et sur le blog de notre site.
Vous pouvez envoyer vos candidatures jusqu’au 27 novembre prochain ; n’hésitez pas à nous contacter pour échanger préalablement avec nous sur ce sujet.

N’hésitez pas à diffuser ces informations autour de vous…tout ça est une aventure collective !

Grands Formats

Forte d’un réseau de 43 orchestres, la fédération accueille chaque année de nouveaux membres. Si vous souhaitez rejoindre Grands Formats et participer à son action collective, vous avez jusqu’au 27 novembre pour déposer votre candidature ! Voici tout ce que vous devez savoir.

Read More

11 Juil 2016

Édito / septembre

There are no tags

“Laissez donc la lucidité aux entrepreneurs de travaux artistiques. Et n’oubliez jamais que vous êtes une denrée.”

Ces mots adressés à un jeune talent par Léo Ferré, dont on célèbre cette année le centenaire, n’ont rien perdu de leur pertinence. Le poète ne se serait pas étonné d’entendre aujourd’hui parler de la « filière musique », au même titre que l’on peut évoquer la filière bois ou la filière bovine. Après tout, il s’agit d’industrie et l’artiste s’est avéré une matière consommable tout à fait rentable à l’orée du XXe siècle, dès l’instant où l’on a su fixer le son et l’image sur un support physique. Ajoutez à cela l’industrie du spectacle qui s’est épanouie au cœur des concentrations urbaines surgies de la seconde révolution industrielle, vous obtiendrez le triptyque gagnant : musique, cinéma, spectacle.

Trois univers dans lesquels les industriels se sont évertués à imposer leurs formats et leurs codes à un monde artistique qui n’en demandait pas tant. Pour d’autres modes d’expression, il en est allé autrement. L’industrie de masse ne s’est pas intéressée au théâtre, à la danse ou à la littérature, encore moins aux arts plastiques (même si la finance s’intéresse aux tableaux et aux objets d’art.)

En fait, de formats industriels contraignants, l’auteur de « Jolie môme » en savait quelque chose, lui qui s’est souvent battu pour imposer des poèmes de vingt minutes ou des orchestres symphoniques. On sait la réponse : « trop long, trop compliqué, trop cher, pas dans l’air du temps… », lancinants refrains.

La dichotomie art/industrie invoque la traditionnelle opposition culture/divertissement mais on aurait tort de s’en tenir à une vision binaire ou simpliste du sujet et accabler le monde industriel de tous les maux. Le divertissement populaire a produit des langages complexes, suscité des œuvres d’art uniques, et développé des savoirs sophistiqués. En témoigne l’histoire du jazz, dont l’art du grand orchestre né dans les ballrooms et fosses de music-hall. Autant de sujets que nous pourrions évoquer lors de la rentrée des Grands Formats les 10 et 11 novembre à Nevers, à l’occasion de la 30ème édition du D’jazz Nevers Festival.

La suite de l’histoire dira si la quatrième révolution industrielle actuellement en marche, et qui s’apparente à une véritable rupture anthropologique, détruira ces savoirs, saura les conserver, ou en produira d’autres. À l’heure de l’Uberisation du travail, des effets de la disruption sur la finance, de l’influence des algorithmes sur les systèmes sociaux et de l’hégémonie des GAFA, me revient une phrase entendue chez les gens des majors : « Votre projet d’album ce ne sera pas possible, mais vous savez, j’aime beaucoup le jazz, d’ailleurs chez moi, je n’écoute pratiquement que ça ! ».

Puisque la parole est aux poètes, rappelons celle de Jacques Prévert : « Tu dis que tu aimes les fleurs, tu leur coupes la queue, quand tu me dis « Je t’aime », j’ai peur ».

Patrice Caratini

Grands Formats accueille sa nouvelle Déléguée Générale : Aude Chandoné, 30 ans, prendra ses fonctions le 4 juillet prochain.

Aude Chandoné a débuté sa carrière au sein de l’association Les Concerts de Poche où elle a eu en charge la coordination générale d’un projet d’opéra itinérant avant de devenir dès 2010 responsable du Pôle de l’Action Culturelle et de Développement dans cette même structure.

Aude Chandoné est diplômée du Master 2 Projets Culturels dans l’Espace Public de l’Université Panthéon I – Paris Sorbonne.

Elle remplace Aurélie Foucher, qui a pris ses fonctions le 1er juin dernier en tant que Déléguée Générale de Profedim, le Syndicat professionnel des producteurs, festivals, ensembles et diffuseurs indépendant de la musique.

06 Avr 2016

Edito d’avril

Voulons-nous changer le monde ?

«  Nous vivons des temps de turbulences imprévisibles, entre l’horreur du Bataclan à Paris, les bouleversements en Syrie, le non-sens des effusions de sang à San Bernardino…
Chacun de nous est une pièce d’un géant, d’un puzzle et chacune de nos actions compte…
Face à l’inconnu, le processus créatif, l’improvisation sont des armes sans commune mesure. Le monde requiert de plus fortes interactions entre les individus, l’art, l’éducation, la culture en sont les pierres d’achoppement »

Read More

À l’œuvre !

Depuis six ans Jean-Marie Machado trace une voie de “compositeur associé“ avec le Centre des Bords de Marne du Perreux – Val de Marne – dirigé par Michel Lefeivre.

Un travail de fond s’invente, non sans difficultés, pour la cause de la musique jazz “ouverte“, en grand ou pas, avec un souci pédagogique certain auprès des jeunes musiciens et du public.

Les 11 et 12 mars prochains aura lieu la 1ère Biennale de jazz au Perreux, avec une soirée Grand Format le 11 mars où la musique d’un “jeune“ orchestre de la fédération, Osiris, sera mise en lumière dans la foulée du concert d’André Minvielle (voir le programme).

Read More

La force du collectif.

Mardi, Grands Formats a tenu son Assemblée Générale au Triton. Riche de nouveaux visages, de nouvelles voix et de nouvelles musiques, le réseau s’élargit encore un fois. Nous pourrions vous raconter par le menu le bilan moral ou financier que nous avons donné à voir ce jour-là, mais la quintessence de cette journée relevait de quelque chose de bien plus essentiel : la volonté d’être ensemble, la satisfaction d’y parvenir et la détermination à continuer de travailler à l’amélioration des conditions de production de la musique en grands formats. Loin de ses accents naïfs, ces orientations portent en elles la complexité de ce qui est entrepris au sein de la fédération depuis 13 ans.

En 2003, lorsque le réseau Grands Formats fut créé, réunissant peu ou prou une poignée d’orchestres qui partageaient les mêmes interrogations. Aujourd’hui, la multiplicité des modèles, des modes d’organisation, des modalités de création au sein des orchestres nous oblige à interroger à nouveau notre objet, à reformuler notre manière d’aller vers l’autre.

Read More

L’Appel de Nantes a été lancé par 20 associations et réseaux nationaux du spectacle vivant (dont Grands Formats), à l’occasion des Biennales Internationales du Spectacle le jeudi 21 janvier 2016. Retrouvez ci-dessous (ou en pdf ici Plaquette appel de Nantes) !

Les 20 associations et réseaux signataires du présent texte :
• Association des Centres chorégraphiques nationaux (ACCN)
• Association des Centres dramatiques nationaux (ACDN)
• Association des Centres de développement chorégraphique (A-CDC)

Read More

“Nous, professionnels, artistes, auteurs, syndicats, fédérations et réseaux, organismes de soutien et de ressources, sociétés civiles du monde de la musique et du spectacle vivant, aujourd’hui encore blessés et consternés par l’horreur, sommes debout et déterminés, en mémoire de toutes les victimes et solidaires de toutes les personnes dans leurs pratiques culturelles.

Read More

Grands Formats édite les chiffres clés de ses ensembles sur l’année de référence 2013, en attendant une étude plus complète en 2015 qui devrait mettre en lumière les difficultés grandissantes entre ces deux périodes.

Pour accéder au chiffres, cliquez sur l’icône du document pdf ci-après.

Read More


1 22 23 24 25 26
Les articles

Suivez la fédé

© 2015 Grands Formats - tous droits réservés -