Le blog de la fédé

Grands Formats souhaite mettre un coup de projecteur sur les lieux et festivals qui, malgré un contexte économique tendu, s’engagent dans la durée à accorder une vraie place aux grandes formations dans leur programmation. Ces structures participent de cette façon à défendre une spécificité artistique riche et sans égal participant à la diversité des esthétiques et des formats dans le paysage culturel.

Plus d’infos sur ces acteurs qui s’engagent à nos côtés bientôt sur notre site !

En attendant, retrouvez tous les mois, les actus de ces lieux et festivals partenaires dans la nouvelle rubrique de cette newsletter. Ce mois-ci coup de projecteur sur les Gémeaux, Scène Nationale de Sceaux et Le Théâtre de St Quentin-en-Yvelines, Scène Nationale que l’on salue haut et fort !

Le grand ensemble Archimusic entame une résidence au Centre d’Art et de Culture de Meudon. Et quoi de mieux qu’une déambulation musicale dans le Parc Paumier pour démarrer ? Archimusic investit les chemins, les clairières, les petits ponts et les kiosques du parc, en petites formes et en grand ensemble. C’est un orchestre original qui se dévoile, réunissant des musiciens issus des musiques baroque, classique, et jazz…

La suite cet automne…

+ d’infos ici

La saison se termine dans quelques semaines, et on se dirige vers l’été, généralement dans le rush … Quelques dossiers de subvention à terminer, quelques projets à caler pour la rentrée, et, j’oubliais, la jouer cette musique, notre musique, celle qu’on a écrite, proposée à nos grands ensembles, travaillée en résidence, créée dans une belle salle devant du public si possible, et enregistrée afin de pouvoir continuer à la faire vivre. Ensuite, on devrait pouvoir profiter de l’été ; ce sera mérité.

 

Car on peut dire que cette année a été riche en nouveautés : nouveau Président de la République, nouvelle Ministre de la Culture, nouvelle réglementation pour les intermittents du spectacle, nouvelles agglomérations donc nouveaux territoires, nouveaux critères pour un certain nombre de dossiers de subventions, et, nouveau président de Grands Formats ! Encore bienvenue à Fred Pallem.

 

Il y a beaucoup d’attentes dans notre secteur, que ce soit pour les Grands Formats comme pour les autres, alors toute cette nouveauté nous donne bien évidemment de l’espoir, à nous chefs d’orchestres, compositeurs, directeurs d’équipes artistiques, plus ou moins structurées, jeunes ou moins jeunes, mais qui avons pris en main l’environnement de nos projets musicaux, qui mettons les mains dans le cambouis, comme on aime bien dire.

 

Le cambouis on ne l’oublie pas, on en parle même : les e-mails de démarchage sans réponse, les directeurs saturés de propositions, la peur de la salle vide, les subventions qui tombent un peu tard dans l’année, le compte bancaire de la structure à découvert, le prélèvement URSSAF qui, lui, n’attend pas… Alors on râle un peu, côté équipe artistique, on aimerait avoir plus accès aux salles qui ont les mêmes financeurs que nous, enfin qu’on nous programme, tout simplement. On aimerait aussi se sentir appartenir un peu plus à la « filière musicale » plutôt qu’à la niche de la « création ». Ceci dit, apprendre que David Guetta vient de battre le record de ventes d’album à l’export nous rappelle que le défi de la distribution de nos musiques reste entier.

 

Mais, quand même, on la joue notre musique, pas autant qu’on le souhaiterait peut-être, et notre système nous aide à le faire, avec plus ou moins de facilité. Il faut être tenace et alimenter sans cesse le quotidien. Cela n’est pas de tout repos. Alors, du courage pour la dernière ligne droite, du repos cet été, et voyons ce que toutes ces nouveautés nous réservent, avec optimisme et exigence.

 

Alexandre Herer

Membre du CA de Grands Formats

Directeur artistique du collectif Onze Heures Onze

Initialement prévue au 11 juin, la Fédération a décidée de prolonger au 30 juillet la clôture des dépôts des dossiers d’admissions à Grands Formats.

Les candidatures seront examinées pendant le prochain CA de Grands Formats, fixé à mi-septembre.

Accord Majeur, le rassemblement des acteurs et réseaux de musiques de patrimoine et de création c’est pour bientôt ! 

Le 11 juillet, à Aix-en-Provence se déroulera la 6e édition de cet événement ayant cette année pour thème « La Musique, une affaire de sens » !

La programmation sera bientôt dévoilée, tenez-vous prêt !

 

+d’information sur Accord Majeur ici. 

02 Juin 2017

Rentrée Grands Formats : Save The Date !

There are no tags

C’est l’heure de sortir son agenda et de noter les dates de la prochaine Rentrée Grands Formats qui se déroulera du 21 septembre au 31 octobre avec comme point de départ un événement inédit les vendredi 22 au samedi 23 septembre au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Scène Nationale (78) avec 3 concerts en grande formation et des rencontres avec les chefs d’orchestres et les musiciens de la fédération.

Retrouvez déjà le programme du week-end de lancement ici !

L’orchestre est invité par la mairie de Pontault Combault
La chanteuse et compositrice Ellinoa, à la tête de Wanderlust, est en résidence en mai et juin dans les centres de loisirs de la ville afin de faire travailler des élèves de CM1 et CM2 qui interviendront sur le répertoire de l’orchestre : chant, percussions corporelles, scénographie, jeux de foulards… La restitution de cette action culturelle aura lieu le 21 juin, pour la fête de la musique, sur la grande place de la mairie.

Plus d’infos sur le site de la mairie de Pontault-Combault.

 

La fédération Grands Formats accueille chaleureusement Françoise Nyssen, nouvelle Ministre de la Culture.

Nous saluons son expérience et son succès dans le monde de l’édition et du livre pour une création littéraire ardente, audacieuse et dynamique, ouverte à tous les genres et au Monde.

La fédération lui fait confiance pour mettre en place un dialogue ouvert et constructif quant au principal enjeu auquel nous sommes confrontés : faire vivre des musiques qui continuent de s’inventer tous les jours.

Dans ce dialogue, Grands Formats continuera de se positionner et d’agir pour le développement d’une politique culturelle en faveur des musiques en grandes formations structurée et efficace, dans le respect des styles les plus divers et les plus singuliers, à même de stimuler la densité des répertoires et d’aviver la création musicale d’aujourd’hui. Dans un paysage musical de plus en plus résumé à un marché, nous défendons ainsi une autre vision des musiques que nous aimons, tournée vers tous les publics et permettant le développement d’une réelle diversité des propositions artistiques.

En tant qu’unique fédération d’artistes et de chefs d’orchestres en France, Grands Formats connaît les difficultés et problématiques que rencontrent les grands ensembles et les collectifs ; nous espérons à ce titre accentuer les avancées réalisées par la fédération avec les précédents ministères, mais, surtout, affiner notre collaboration avec cette nouvelle équipe ministérielle, pour mettre en œuvre des modalités novatrices, plus adaptées et conséquentes, afin de stimuler l’élan artistique dont nous sommes les initiateurs en France, et qui s’ouvre peu à peu aux grandes formations européennes.

La fédération Grands Formats est et restera la voix des artistes pour la musique en grand pour le quinquennat qui s’annonce ; nous ne doutons pas que la singularité de nos expressions musicales est un engagement solidaire pour une richesse des langages partagés, avec lesquels Madame la Ministre trouvera un dialogue fécond et riche.

Grands Formats

Bientôt 15 ans !

Bientôt quinze ans que la fédération Grands Formats existe. Quinze ans que j’ai reçu ce coup de fil de Patrice Caratini qui me proposait de représenter les « orchestres de jeunes » parmi la dizaine de membres déjà présents.

Au départ, je ne pigeais pas trop le rôle de ce genre de regroupement, mais au fil des ans, j’ai fini par comprendre qu’une telle fédération est indispensable pour que les orchestres et les artistes soient des acteurs incontournables de la vie culturelle.

Grands Formats est à ce jour la seule fédération d’artistes – avec La Gam fondée très récemment. Si on réfléchit bien c’est un peu hallucinant, quand on sait que les producteurs, les directeurs de salles, les éditeurs, etc, sont fédérés depuis très longtemps. N’en voulons pas aux artistes : se structurer n’est pas dans leur ADN l’ancien schéma étant : un artiste crée. Point.

Mais, depuis quelques d’années, ce modèle n’est plus la norme. Aujourd’hui, c’est le statut d’artiste-producteur qui est en plein développement. Les ensembles et les collectifs que nous connaissons à Grands Formats sont confrontés aux problèmes de diffusion, de production, de gestion, depuis plus longtemps que les artistes solo.

La vie d’un orchestre est très fragile. Beaucoup émergent, et c’est un signe de bonne santé chez les Grands Formats. Mais le plus compliqué est de durer.
Grands Formats c’est finalement un collectif d’orchestres. On y adhère avant tout pour l’intérêt général – pas pour avoir plus de concerts ou de subventions – et pour défendre, auprès des professionnels et du public, la pérennité de ces musiques qui requièrent beaucoup de musiciens, auprès des professionnels et du public.

Depuis quelques années, je suis devenu plus actif au sein de Grands Formats parce que je suis devenu aussi plus actif au sein du fonctionnement de mon orchestre Le Sacre du Tympan.
La Fédération est une chose précieuse qu’il faut continuer à développer et dans laquelle il est important que chacun continue de s’investir comme il le fait. Quand le conseil d’administration m’a proposé de prendre la présidence à la suite de Fred Maurin (dont je salue le boulot titanesque), j’ai été très touché par leur confiance, et je me suis senti incapable de refuser. Chez Grands Formats il y a un président, un bureau mais pas de hiérarchie. Le Président est en toute humilité le représentant de tous les ensembles membres. Un refus aurait ainsi été contre l’idée de collectif qui m’est chère, à savoir en gros : on doit tous mettre les mains dans le cambouis si on veut faire avancer les choses !

Fred Pallem
Président de Grands Formats
Chef d’orchestre du Sacre du Tympan

Le 30 de ce mois de mai, dernier concert de notre série mensuelle de Printemps au Studio de l’Ermitage. Pas mal de nouveaux morceaux, lâchés là avec l’attention que suppose chaque baguette de notre mikado, jeu de constructions, tentatives construites pour nous emmener doucement vers notre « Tall Man », concert à histoires et pochettes surprises… Prochaine résidence sur ce projet en cours au long cours : fin juin/début juillet.

Et puis : petit lien vers un gentil article de Culture Jazz à notre égard (aller jusqu’à « 21 et 22 mars – Coutances ») concernant le spectacle Esquif que nous jouerons encore maintes fois dès cet automne avec nos comparses d’Inextremiste et Tatiana-Mosio Bongonga !

Lien de l’article Culture Jazz


1 2 3 4 21
Les articles

Suivez la fédé

© 2015 Grands Formats - tous droits réservés -