Le blog de la fédé

09 Juil 2018

Edito juillet-août

A peu près à la même époque que l’année dernière, je me lance dans la rédaction de l’édito de Grands Formats, que je devais rédiger juste après les élections présidentielles. Alors, par curiosité, je relis ce que j’avais écrit, et je me rends compte que j’avais été bien optimiste, voire naïf, sur notre nouveau président, notre nouvelle ministre de la culture, notre nouveau gouvernement.

Car il faut bien constater qu’un peu plus d’un an après, rien n’a vraiment été fait pour rassurer notre secteur, celui de la culture, de la création et du jazz. Je préfère ne pas parler des autres secteurs, comme l’université ou les transports, de peur de ne pas tout maîtriser, mais l’ambiance n’est pas au beau fixe dans les facultés et les gares.

Car on comprend bien la direction de la politique entamée par le gouvernement : encourager plutôt ceux qui réussissent, par une forme d’élitisme économique, de prime au mérite, tout en confortant les plus précaires dans leur situation et en leur demandant ne pas trop se plaindre. Cela se transpose très bien dans notre secteur, où l’opposition entre « filière musicale » (ce qui rapporte) et création (ce qui coûte) est toujours bien présente, et j’ai impression que monter les acteurs d’un même secteur les uns contre les autres est une méthode bien pratiquée par nos dirigeants. On peut ainsi entendre des directeurs de festivals critiquer les aides directes aux artistes ou aux collectifs de musiciens, sous prétexte que ces financements seraient pris sur la part qui devrait leur être versée. Alors oui, les financements baissent, que ce soient ceux des institutions publiques ou des sociétés civiles (on le voit avec la SPEDIDAM ces temps-ci ou avec la SCPP en tant qu’artistes/producteurs de disques…) mais quand même, critiquer les aides directes aux ensembles quand on connaît la fragilité de leurs économies est assez inapproprié je trouve. En tout cas, il me paraît plus intéressant de défendre l’accès aux financements pour tous plutôt que son bout de gras ; avis personnel.

Alors soyons vigilants sur les dossiers à venir, tels que celui  du Cap22 et du Centre National de la Musique qui suscite les mêmes inquiétudes depuis 2012 dont les travaux continuent cet été. Une période bien choisie pour mobiliser les acteurs !

Continuons à ne pas être d’accord avec ces méthodes contraires à la concertation qui consistent à avancer sur des projets lorsque les principaux intéressés sont absents.
Interrogez Grands Formats sur ces dossiers. Je rappelle que c’est la seule fédération d’artistes dans le secteur du jazz.

Malgré tout cela, je vais conclure sur une note positive et saluer la nomination de Fred Maurin au poste de directeur artistique de l’Orchestre National de Jazz (ONJ). Je sais qu’il sera à la hauteur, tant sur l’aspect politique qu’artistique du poste, et qu’en tant qu’ancien président de Grands Formats il défendra les intérêts des artistes comme il l’a toujours fait. Je salue aussi les autres membres de la short-list dont certains ont, ou ont eu une aventure au sein de Grands Formats.

Bon été !

Alexandre Herer, Membre du CA de Grands Formats, directeur artistique du collectif Onze Heures Onze

Retrouvez du 17 octobre au 29 novembre plus d’une cinquantaine de concerts et près de 600 artistes sur scène partout en France. Véritable coup de projecteur sur les grands ensembles de jazz et de musiques improvisées, la Rentrée est un moment unique pour les publics de vivre l’expérience de live colossaux et généreux.

Pour démarrer cette Rentrée, un événement de lancement est organisé les 17 et 18 octobre en partenariat avec le Reims Sunnyside Festival. Au programme : trois concerts et une rencontre professionnelle !

THE VERY BIG EXPÉRIMENTAL TOUBIFRI ORCHESTRA / FRED PALLEM & LE SACRE DU TYMPAN / SURNATURAL ORCHESTRA / LOS PISTOLEROS DEL INFINITO / THE AMAZING KEYSTONE BIG BAND / JEAN MARIE MACHADO DANZAS / LAURENT MIGNARD DUKE ORCHESTRA / LINE KRUSE ORCHESTRA / CAJA NEGRA / ORGANIK ORKEZTRA / PING MACHINE / PANORAMIC PROJECT / L’ORPHICUBE / ORCHESTRE FRANCK TORTILLER / LE SONART / WANDERLUST ORCHESTRA

Informations complémentaires : http://www.grandsformats.com/rentree-grands-formats-2018/

Grands Formats bénéficie du soutien de la SPEDIDAM pour l’organisation du lancement de la Rentrée ainsi que de ses autres partenaires, le Ministère de la Culture, le CNV, l’ADAMI et la SACEM pour son activité annuelle.

Grands Formats était au studio 105 de Radio France pour l’émission Club Jazz à FIP spéciale Victoires du Jazz 2018. La fédération est heureuse d’y découvrir deux nommés parmi ses adhérents : The Amazing Keystone Big Band et Fred Pallem & Le Sacre du Tympan dans la catégorie « Groupe de l’année ».

Dans l’attente de l’annonce des lauréats, l’émission est en écoute sur FIP : https://www.fip.fr/player/reecouter?play=32740

Le conseil d’administration de la fédération s’est réuni le 6 juillet pour étudier les dossiers des ensembles européens.

La fédération annoncera les noms de ses premiers membres européens dès la rentrée prochaine !

Grands Formats co-organisateur des 7ème rencontres nationales Accord Majeur sera présent à Aix-en-Provence les 09 et 10 juillet !

La fédération est heureuse de retrouver le 10 juillet l’un de ses membres : Eve Risser, cheffe d’orchestre et compositrice du White Desert Orchestra lors du débat sur la représentation de la femme dans la culture et de l’égalité professionnelle.

Plusieurs intervenants sont attendus autour de ces questions et de nombreuses interventions auront lieu toute la journée.

Le programme complet est disponible ici : http://www.accordmajeur.net/programme2018/

 

Une bonne douzaine de compositeurs vont y mettre leurs couleurs, leurs accents, leurs froufrous, leurs folies, leurs plus beaux costumes et leurs sueurs assorties pour vous remplir les oreilles dès 2019.
La musique ? Elle sera sans doute forte et puissante, grave et douce, spectaculaire et acrobatique, pop et punk, rock et jazz, ou sûrement tout ça en même temps. Ce dont on peut être sûr aujourd’hui en 2018, c’est que ces princes du multi-style sont ravis de vous dire à très vite !

 

1ère résidence de création du 3 au 7 septembre 2018 à la Cave à Musique, Mâcon.
https://www.cavazik.org/

2e résidence du 10 au 14 décembre 2018 à Château-Rouge, Annemasse
http://www.chateau-rouge.net/

3e résidence du 21 au 23 janvier 2019 au Train-théâtre de Portes lès Valence
http://www.train-theatre.fr/

 

Concerts:

24 janvier 2019 : Train-théâtre de Portes lès Valence (26)
25 janvier : Du Bleu en Hiver, Théâtre les 13 Arches, Brive
26 janvier : la Cave à Musique, Mâcon

Crédit : Bruno Belleudy

Suite à l’annonce de la nomination de Frédéric Maurin aux rênes de l’ONJ, Ping Machine n’a pas encore dit son dernier mot ! L’orchestre remet le couvert le 2 septembre aux Rendez-Vous de l’Erdre avec son programme Easy Listening après un premier essai pluvieux en septembre dernier. Un concert en plein air, dans un cadre exceptionnel, sur les rives de l’Erdre. A ne pas manquer si vous êtes dans la région…d’autant que tous les concerts sont gratuits !

http://www.rendezvouserdre.com/

Et c’est avec un plaisir non dissimulé que Ping Machine répondra, le 6 septembre, à l’invitation de Jazz à la Villette pour un concert à l’Amphithéâtre de la Cité de la musique, au sein de la programmation Under the Radar. Une rare occasion de (re)voir Ping Machine à Paris, avant l’ultime et dernier concert de l’orchestre au studio de l’Ermitage le 29 novembre prochain !

https://jazzalavillette.com/fr/concert/19872-ping-machine

Le vendredi 3 août prochain Initiative H montera sur la scène de l’emblématique chapiteau de Jazz in Marciac pour dévoiler en live son tout dernier opus « Broken Land ». Une nouvelle création musique & vidéo qui a justement vu le jour quelques mois auparavant à Marciac dans la salle de l’Astrada, désormais incarnée dans ce nouvel album, et qui prendra vie sur la scène du Festival devant le public marciacais !

Un moment fort dans la vie du groupe qui réunit la nouvelle garde des jazzmen régionaux, sur l’une des plus grandes scène de jazz au monde !

Ils dévoilent ensemble un 3ème opus comme un souffle nouveau : puissant et sensible, mais aussi plus engagé et sans concession. Un tourbillon épique qui nous plonge dans les profondeurs d’un jazz aux éclats rock et électro ; baignés à la douce lumière du VJing : performance vidéo diffusée en direct sur la musique.

> Site Jazz in Marciac : http://www.jazzinmarciac.com/spectacle/initiative-h-0

> Site Initiative H : http://initiative-h.com/

> Clip ici : https://www.youtube.com/watch?v=GkcnT6wrXWk

Vous vous rappelez ? Au dernier épisode, Surntatural Orchestra déménageait ses pénates à Bagnolet, dans la courette du théâtre l’Echangeur. Pas mal de journées de boulot plus tard les bureaux existent, et le studio prend forme. Puisqu’il est encore un peu un chantier, Surnatural Orchestra y construira sous peu (juillet) les éléments de scénographie de leur « concert-scénarisé » Tall Man (dont les premières auront lieu du 16 au 22 novembre en ouverture du festival mesure pour mesure, au Nouveau Théâtre de Montreuil).

Beaucoup des membres de l’ensemble partiront ensuite sur les chemins, mais chacun de son côté, pour qu’ils se retrouvent fin août dans les Cévennes. Invité par le festival Monomaniax (Monoblet), Surnatural Orchestra inventera là avec qui voudra quelques jours de fête en musiques, cogitages, bricolages, main à la pâte et déroulages joyeux de leurs questionnements mis en ébullition par ce Tall Man en devenir. Et bien sûr, concert en partages le 1er septembre pour couronner le tout…

http://www.surnaturalorchestra.com/

Depuis près de trente ans, Andy Emler, pianiste et compositeur, crée une musique hors norme pour son orchestre le MegaOctet. Véritable laboratoire de la musique, les créations du Andy Emler MegaOctet sont d’une rare générosité et virtuosité. Le nouveau répertoire, composé par Andy Emler, prend sa source dans l’idée de suspension du temps pour s’interroger sur notre environnement social et culturel. Les compositions sont la mise en musique de réflexions sur les rapports humains en ce début de XXIe siècle, un constat, «  il nous faut réagir, et vite ».  Andy Emler nous invite à accueillir l’autre, d’où qu’il vienne et non le rejeter. Ce répertoire alerte l’auditeur sur l’importance de rester curieux et altruiste et non méfiant et renfermé. Dans ses compositions Andy Emler, invite l’auditeur à prendre A moment for… un moment pour réfléchir avec discernement, à remettre en cause les normes et formats établis par notre société et trouver le bon chemin. Le savant mélange entre musique écrite et improvisée interpelle l’auditeur à la fois par sa pondération et sa volubilité. A moment for… est aussi l’occasion de retrouver l’univers particulier des compositions d’Andy Emler, où chaque pièce entre en résonnance avec l’univers musical des interprètes de haut-vol, qui forment le MegaOctet.

Rendez-vous le 8 septembre au festival Jazz à la Villette pour découvrir A moment for… !

 


1 2 3 4 28
Les articles

Suivez la fédé

© 2015 Grands Formats - tous droits réservés -