Le blog de la fédé

Mercredi 15 mars, Grands Formats sera présent au Bâtiment Jazz et Musique actuelles amplifiées du CRR, pour animer un atelier d’environnement professionnel à destination des étudiants : « La gestion d’un orchestre de Jazz » avec Aude Chandoné, Administratrice de Grands Formats et Jean-Marie Machado (Orchestre Danzas) en partenariat avec le Pôle supérieur d’enseignement artistique Paris Boulogne Billancourt et le Pôle JAZZ de la Ville de Paris !

 

10 Mar 2017

Tribune Libre

Et voilà le printemps !

Entre l’affaire « Théo » et le Pénélope Gate, ces dernières semaines ont été marquées par un triste spectacle médiatique, aggravant un climat de défiance et de déception vis-à-vis de nos élus et des forces de l’ordre, deux figures dont l’intégrité aurait semblé indispensable au bon fonctionnement de la démocratie. Ces deux affaires auront eu peut-être pour seule vertu de replacer avec urgence la « chose publique » au coeur de nos discussions, notamment entre musiciens (ce qui à mon sens manquait cruellement).

En tant qu’artistes, quelle est cette place et cette fonction que nous occupons, que nous souhaiterions occuper? À qui veut-on faire parvenir notre musique, notre expression? À travers les concerts (publics ou privés), nous avons de plus ce privilège de pouvoir circuler activement entre les classes sociales, peut-être comme aucune autre catégorie professionnelle, et je crois que nos prises de positions en sont d’autant plus nourries.

Pourquoi cette question de l’engagement est-elle entre nous un sujet si tabou ? La politisation du milieu du jazz, qui marquait les années 60-70, semble aujourd’hui marginalisée, quand bien des musiques que nous admirons et qui nous ont peut-être poussés à devenir musiciens se sont construites en lien étroit avec des mouvements de revendications (blues, punk, jazz, rebetiko,…)

J’appartiens à une jeune génération de musiciens qui a l’impression de n’avoir rien connu d’autre qu’un contexte professionnel dit de « crise ». Peut-être de ce fait, notre rapport à la politique, en lien avec nos pratiques ou dans une vision globale de la société, alterne plus facilement de l’indifférence à la sidération, de l’indolence à la gravité, avec une certaine discontinuité.

Mais notre volonté, notre besoin de rêver en orchestre ne tarit pas, et cette année encore de nouveaux orchestres amis de la jeune génération nous ont rejoints. Le travail des uns pour les autres, la solidarité et la fraternité entre les musiciens apparaît plus que jamais nécessaire pour la vie de nos projets.

 

Il y a presque un an nous avons vécu de manière concomitante deux mobilisations cousines et massives. La première autour de la refonte du régime de l’intermittence, qui révélait une fois de plus la vision réductrice et négative d’une partie de la société française concernant les « intermittents », mais aussi la faible participation de musiciens aux mobilisations, pourtant aussi concernés que leurs collègues cinéastes, comédiens, techniciens et danseurs, qui fournissaient les réunions et les manifestations. La deuxième, cristallisée autour du mouvement contre la loi travail, qui a accouché du mouvement Nuit Debout : « lieu de réappropriation citoyenne du débat démocratique et de convergences des luttes » occupant singulièrement les places publiques et donnant lieu à un espace d’échange nouveau.

On connaît le destin fragile et mitigé qu’ont eu ces deux mobilisations. Tirons-en les enseignements pour qu’à défaut de soleil, le printemps qui arrive soit comme le dernier, au moins le nôtre.

 

Grégoire Letouvet – Les Rugissants

…et lance son financement participatif !

L’orchestre Wanderlust, tout nouveau membre de Grands Formats, ouvre aujourd’hui une souscription pour l’aider à financer l’enregistrement de son premier album. Le groupe sera en studio du 22 mars au 10 avril pour enregistrer un répertoire de compositions s’articulant autour de mots intraduisibles dans d’autres langues et mis en musique par la compositrice et chanteuse Ellinoa, qui leade le projet.
Pour découvrir Wanderlust en concert, ça se passera le 28 mars au Baiser Salé à Paris aux côtés d’invités exceptionnels qui seront révélés au cours du mois…restez attentifs !

Pour en savoir plus et précommander l’album, c’est par ici !

Puisqu’il s’agit de voguer, nous serons en mars par les monts (Dieppe, Coutances, Soissons) pour jouer notre Esquif. Une belle série de ce spectacle en équilibre, en salle cette fois, la dernière de l’hiver.
Si on laisse de côté la tournée Canada de juin (reportée à l’année prochaine !?), nous nous réjouissons par avance de celle au Mexique, fin octobre, début novembre, avec pour base de départ l’énorme festival pluridisciplinaire Cervantino
Et puisque c’est plaisir de s’y retrouver, nous relançons le principe d’un concert par mois au Studio de l’Ermitage jusqu’à l’été à commencer par le 17 mars. Occasions de mâcher quelques quignons de nouveau pain, voir s’il est à point. Car notre Tall Man est en embuscade. Nous l’houspillerons, l’encerclerons, le pétrirons lors de plusieurs résidences jusqu’à l’hiver prochain. Et on en reparlera.

Le Supernatural Orchestra

Save the date !

En 2017, Pégazz & L’Hélicon s’installe au Studio de L’Ermitage pour une série de concerts en grand ensemble et en petites formes.
Tout au long de l’année, des moments de musique à partager, répétitions ouvertes, expérimentations scéniques et artistiques…


Prochains concerts :
23/03/17 – Ping Machine / « Easy Listening »
18/05/17 – Ping Machine / « Ubik »

+ d’infos sur www.pegazz.com

Page Ping-Machine

¡Caramba !

Archipel hors du temps, où tout vibre au rythme de la clave, la perle des Caraïbes est enrobée de sons très particuliers : rumba, charanga, timba, son, bata… Félicien Bouchot concrétise ici son envie de créer un album pour faire revivre, au goût du jour et au son de la timba, le mythe du big band cubain, format devenu rarissime à la Havane après l’âge d’or des années 50 et l’orchestre de Tito Puente.

Pour mener à bien sa relecture des musiques cubaines, Félicien Bouchot s’inspire de « l’architecture » de la pop cubaine. D’abord la chanson, qui parle à la tête et au cœur. Puis la « cintura », cette coupure à partir de laquelle les percussionnistes mènent la danse et « ouvrent » la musique, qui s’adresse alors aux jambes, au bassin et invite aux jeux de séduction.

Plus qu’un aller-retour entre La Havane et Paris, ce 6e album « ¡ Caramba ! » fait le pari de conjuguer l’identité pluriculturelle du groupe – entre groove, traditions, électricité et excentricités – et un prisme musical cubain aux facettes tout aussi nombreuses. Un défi relevé collectivement, avec gourmandise et espièglerie.

Sortie le 31 mars.

La Fédération Grands Formats est heureuse d’accueillir en ce début d’année 4 nouveaux membres qui de par leurs palettes de jeux et leurs expériences viennent ajouter à la diversité des esthétiques, des imaginaires et des générations représentées au sein de la fédération. On vous propose sur notre blog un zoom sur chacun d’eux afin de découvrir leur univers…

Un bienvenue chaleureux aux ensembles WANDERLUST dirigé par Camille DURAND, KELIN-KELIN’ ORCHESTRA conduit par Brice WASSY et Jean-Jacques ELANGUÉ, THE HEADSHAKERS conduit par Pierre-Yves LANGLOIS et PANORAMIC PROJECT de Léo JEANNET !

L’association se réjouit aussi de voir son projet s’agrandir et accueille une deuxième personne au sein de son équipe. Odilon CORBY rejoindra Grands Formats dès la fin du mois. Il sera en charge de la communication mise en place par la fédération ainsi que de la nouvelle structuration de notre pôle ressource. Une arrivée très attendue afin de pouvoir lancer tous les chantiers qui nous démangent…

Grands Formats

Wanderlust, ce sont 14 jeunes musiciens qui se sont rencontrés sur la scène jazz parisienne, réunis par la chanteuse et compositrice Ellinoa.

Cordes, bois, cuivres, section rythmique décapante, et une voix, dépourvue de paroles : ce n’est pas elle qui raconte mais l’orchestre tout entier. De cet impressionnant canevas surgissent les improvisations débridées de chaque instrument dont l’envol est soutenu par la puissance de l’orchestre.

Chaque morceau de « Wanderlust » est la mise en musique d’un mot intraduisible d’une langue différente. La musique convoque des images mouvantes, tantôt gracieuses et poétiques, tantôt explosives, mais toujours étincelantes, et qui laissent chaque auditeur avec la sensation d’avoir fait un grand voyage.

Le PANORAMIC PROJECT de Léo Jeannet a pour vocation de valoriser une musique jazz créative et énergique en grande formation.

Né en 2014, l’ensemble rassemble de jeunes professionnels de la scène parisienne au travers d’écriture, expérimentations, tableaux musicaux, improvisations… Les pièces qui composent le répertoire puisent leurs influences dans le jazz actuel new-yorkais, tout autant que dans les musiques libres européennes.

 

Kelin-Kelin’ Orchestra, nouvelle méthode, nouveau genre dans l’univers musical africain, s’abreuve des sources originelles, transforme l’ancien en nouveau, réinvente les sonorités traditionnelles et revisite les œuvres urbaines modernes. Irrigué par une profusion culturelle exceptionnelle, le big-band invite à un partage d’émotions dans une atmosphère festive.

Pour découvrir le groupe en vidéo, c’est par ici !

 

 


1 2 3 4 18
Les articles

Suivez la fédé

© 2015 Grands Formats - tous droits réservés -